Le message de Chevêche pour Noël

« Sortir de soi vers le frère »

Chers amis de la 11e Légia,

« Sortir de soi », n’est-ce pas le propre de tout travail éducatif ?
D’ailleurs le mot « éduquer » vient justement de là : il s’agit de faire sortir (lat. ex-ducere, conduire hors de soi).

Je songe spontanément à ce qui fait notre quotidien au sein de l’Unité avec les animateurs des sections, avec les animés, en relation avec les parents aussi, mais également entre nous tous… Parents, enfants, jeunes, animateurs…

Tout travail éducatif – celui des parents, mais en définitive celui des animateurs scouts – consiste à accompagner les enfants et les jeunes qui nous sont confiés en vue de les faire « sortir de soi ».

Pourquoi ? ou plutôt, en vue de quoi ?
Faire sortir de soi pour que chacun puisse grandir en autonomie, s’épanouir, exercer à bon escient sa liberté, s’ouvrir aux autres, être heureux, changer le monde, etc. Loin d’être centré sur soi, l’épanouissement de chacun de nous dépend de notre capacité d’être ouvert aux autres, d’aller vers autrui. Bref, cela dépend de notre capacité de risquer la rencontre. Car la rencontre est toujours un risque : découvrir autrui, cela nous conduit à nous laisser interpeller par lui, à évoluer personnellement, à construire des choses ensemble.

Il s’agit en effet de « sortir de soi vers le frère » : l’autre – autrui que nous côtoyons, proche ou lointain, au bout du compte « les autres » – nous interpelle ! N’avons-nous pas en définitive à l’accueillir comme un frère, une sœur, quelqu’un qui participe de notre commune humanité ? S’engager sur cette voie, n’est-ce pas envisager avec autrui, avec les autres de faire de ce monde un monde plus beau, plus habitable, plus fraternel ?
Oui, il s’agit bien d’aller vers l’autre !

N’est-ce pas ce que nous essayons de mener ensemble à la 11e Légia ? « Sortir vers le frère »… l’engagement des animateurs va bel et bien dans ce sens, et nous comptons sur le soutien de tous, notamment des parents pour nous y aider. Car c’est comme cela que nous contribuons aussi à former des citoyens. Et le scoutisme en est fier.
« Sortir de soi vers le frère », c’est aussi l’invitation que le pape François adresse non seulement aux catholiques mais à toutes les personnes de bonne volonté (Pape François, La joie de l’Evangile, n° 179). Je la fais mienne et je la partage à tous les membres de l’Unité, animateurs, animés, parents et sympathisants.

En cette veille de Noël, je me rappelle ces paroles de St-François d’Assise : « l’amour se fait tout petit pour te faire grandir ». En tournant nos regards vers l’enfant de la crèche – et plus tard le supplicié de la croix – ce tout petit enfant de Bethléem nous interpelle dans notre travail éducatif… une des meilleures garanties dans notre tâche éducative est aussi de nous faire tout petits pour faire grandir les autres, les porter hors d’eux-mêmes, les accompagner à donner à leur tour le meilleur d’eux-mêmes !!!

Bon Noël et heureuse année !

Pour le staff d’Unité,
FonsAlphonse Borras, chevêche attentive

Publicités
Cet article a été publié dans Baladins, Eclaireurs, Louveteaux, Pionniers, Unité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s